Vous trouverez ici des liens sélectionnés sur le Web concernant le couple.


Notre choix est accordé aux informations

  • justes,
  • essentiellement humanistes,
  • respectueuses des principes de l'Auto-développement,
  • écrites dans un langage accessible à tous et
  • susceptibles d'être réellement utiles.
Querelles et chicanes dans le couple

Les querelles sont-elles compatibles avec l'amour ou détruisent-elles les relations? Il suffit de soulever la question pour provoquer une discussion animée dans la plupart des groupes. Certains considèrent que les conflits sont destructeurs à cause des blessures qu'ils laissent chez les protagonistes. D'autres estiment que les querelles sont nécessaires à une vie de couple saine et harmonieuse.
Par Michelle Larivey, psychologue
Cet article est paru dans la Lettre du PSY, Vol.4 No1, Janvier 2000.

331
Querelles et chicanes dans le couple : Vos questions et nos réponses
Les réponses aux questions des lecteurs suite à la lecture de l'article "Querelles et chicanes dans le couple".
Par Michelle Larivey, psychologue. Questions/réponses
377
Ne vous séparez jamais sans...
Dans ce texte vous découvrirez des moyens de contrer un processus de séparation entamé en désespoir de cause par deux amants déçus. Les inhibitions et les déformations de l'expression personnelle conduisent tôt ou tard à la séparation de corps ou de coeur. Transformer cette expression pour redonner vie à la relation...
Par Michelle Larivey, psychologue
Cet article est paru dans La lettre du Psy, Vol. 1, No 3, Novembre 1997
365
Négocier avec un partenaire

La négociation créatrice sur la base des besoins: une méthode qui rend désuètes les tactiques de négociation habituelles dont les plus dangereuses: le chantage et le compromis. Elle s'applique autant dans les relations intimes que dans les relations d'affaires. Une approche de négociation qui renforcit la relation!
Par Jean Garneau, psychologue
Cet article est paru dans la "Lettre du psy", Vol.3, No 1, Janvier 1999

359
La conquête de l'identité sexuelle

Comme toutes les autres dimensions de notre être psychique, notre identité sexuelle ne nous est pas donnée d'emblée. Nous sommes sexués dès la naissance, mais notre expérience en tant qu'être sexué se développe peu à peu en se transformant d'une époque à l'autre. Comme Freud l'a souligné il y a un peu plus d'un siècle, l'énergie et la pulsion sexuelle se manifestent dès le plus jeune âge. Mais leur forme change profondément pendant les diverses phases de notre développement.
Par Michelle Larivey, psychologue
Article paru dans la "Lettre du Psy", Vol.8, No 4 Avril 2004 et No 5 Mai 2004

339
Je ne suis pas ton père !
Le transfert occupe une place importante dans plusieurs genres de relations : parent/enfant, professeur/élève, professionnel/client, patron/employé, et même certaines relations entre pairs. Mais c'est dans la relation de couple et dans la relation psychothérapeutique qu'il exerce l'influence la plus déterminante.
Par Michelle Larivey, psychologue
Article paru dans la "Lettre du psy", Vol.8 No 1, Janvier 2004
342
Vouloir changer son conjoint

Cet objectif consomme souvent une énergie considérable tout en engendrant des frustrations énormes chez les deux conjoints. Quelles sont les raisons cachées qui nous poussent à déployer des efforts soutenus à cette fin? Nous verrons dans ce texte comment le fait de mettre l'accent sur le changement du conjoint est la plupart du temps un moyen d'éviter les sujets cruciaux.
Par Michèle Larivey, psychologue
Article paru dans la "Lettre du psy", Vol. 7, No 3, Mars 2003

305
L'engagement amoureux

Combien de femmes se plaignent du refus d’engagement des hommes qu’elles rencontrent! Combien d’hommes fuient comme la peste les femmes qui réclament leur engagement! Un grand nombre d’entre nous, des femmes surtout, exigent l’engagement de leur partenaire avant de se compromettre elles-mêmes dans la relation. Pour elles, la sécurité virtuelle procurée par l’engagement de l’autre est même un prérequis à leur investissement total dans la relation ou encore une condition «sine qua non» à s’y abandonner.
Par Michelle Larivey, psychologue
Article paru dans la "Lettre du psy", Vol. 6, No 7, Octobre 2001

337
Homo affectivité

Tous les humains, tout au long de leur vie, ont des besoins affectifs auxquels il est important de répondre. Pendant leur enfance, c'est surtout auprès de leurs parents qu'ils cherchent à combler les plus importants. Mais devenus adultes, c'est en grande partie dans leurs relations amoureuses qu'ils recherchent les réponses.
Par Michelle Larivey, psychologue
Article paru dans la "Lettre du psy", Vol. 5, No 10, Novembre 2001

355
Résoudre son transfert

Dans “Homo affectivité” nous avons vu comment deux transferts dont l’enjeu est le droit à l’existence, peuvent prendre des formes très différentes dans la vie des personnes qui les vivent. Chaque personne a une histoire unique et une manière originale de la vivre. Il est impossible de prédire exactement la démarche de résolution du tramsfert pour chaque individu. Mais nous pouvons expliquer en quoi elle consiste et comment elle se déroule typiquement. C’est l’objet du présent article.
Par Michelle Larivey, psychologue
Article paru dans la "Lettre du psy", Vol. 6, No 2c, Février 2002

346
L'amour contact

Dans la série d'articles sur les mythes amoureux, il faut une description de ce que la relation amoureuse peut être lorsqu'elle n'est pas détournée par des joutes stériles ou des illusions néfastes. Selon Jean Garneau, l'amour est un sport de contact: une activité à la fois physique, mentale et émotive où deux êtres vraiment distincts se rencontrent. Ils peuvent être à la fois partenaires et adversaires, se rapprocher et s'éloigner, s'appuyer et se confronter. La qualité de la relation dépend directement de leur capacité de passer souplement d'un rôle à l'autre tout en demeurant, chacun, un individu à part entière.
Par Jean Garneau, psychologue
Article paru dans la "Lettre du psy", Vol. 5, No 3, Mars 2001

346
Évaluer la vitalité de ma relation de couple

La suite de l'article "L'amour contact". Dans cette prochaine partie, Jean Garneau définit les qualités essentielles qui rendent vivante une relation amoureuse. Il présente une série d'indices permettant d'évaluer la vitalité de la relation.

Pour compléter cette étude, il présente une auto-évaluation qui permet d'identifier les dimensions vivantes et non-vivantes de la relation de couple. Ensuite, il propose des moyens concrets qui permettent d'améliorer la qualité du contact lorsque la relation n'est pas aussi vivante qu'on le souhaite. De cette façon il nous aide non seulement à savoir si nos relations amoureuses se portent bien, mais aussi à choisir quoi faire pour les améliorer.
Par Jean Garneau, psychologue
Article paru dans la "Lettre du psy", Vol. 5, No 4, Avril 2001

312
Couple vivant 1: lieu d'épanouissement

Ce document s'inscrit dans une série d'articles et d'outils portant sur les relations amoureuses. Il fait partie de la section sur les mythes amoureux et fait suite à "Évaluer la vitalité de ma relation de couple"et à l'outil d'auto-évaluation qui l'accompagne: "Évaluez la vitalité de votre couple".

Cet article apporte des précisions sur un de ces quatre volets: l'épanouissement personnel que favorise la relation de couple. Il intéressera particulièrement les personnes qui souhaitent améliorer cette dimension de leurs relations amoureuses présentes ou à venir. Comme il s'appuie directement sur des notions déjà présentées, la lecture préalable de "Une théorie du vivant", "L'amour contact" et "Évaluer la vitalité de ma relation de couple" est nécessaire pour en profiter.
Par Jean Garneau, psychologue
Article paru dans la "Lettre du Psy", Vol. 6, No 8, Septembre 2001

350
Les mythes amoureux: 1) Le grand amour

Cet article est le premier d'une série sur les conceptions erronnées qui nuisent à notre vie amoureuse. Il montre comment le mythe du grand amour peut fausser nos relations avec nos intimes et nous condamner à des échecs répétés qui nous blessent et nous angoissent inutilement.

Jean Garneau explique comment il faut, pour sortir de cette impasse, remplacer l'admiration par l'estime, les espoirs magiques par des satisfactions concrètes et la fusion symbiotique par le contact réel. Il explique aussi comment cette mauvaise définition de l'amour repose sur un déni de la solitude et des responsabilités qui en découlent ainsi que sur une recherche du droit d'exister. Ce sont ces fondements cachés qui constituent la clé en nous indiquant les défis essentiels qu'il nous faut relever pour abandonner ce mythe et le remplacer par une vision de l'amour qui conduise à l'épanouissement et à la satisfaction.
Par Jean Garneau, psychologue
Article paru dans la "Lettre du psy", Vol. 4, No 6, Juin 2000

368
Les mythes amoureux: 2) L'amour inconditionnel

Cet article est le deuxième d'une série intitulée "Les mythes amoureux". Il peut être lu séparément, mais il est plus facile de bien en comprendre toute la portée si on connaît le précédent (1- Le grand amour).

Pourquoi l'amour inconditionnel est-il voué à être faux ou aliénant non seulement pour l'aimant mais également pour l'aimé? Comment cette méthode conçue pour favoriser l'épanouissement personnel peut-elle devenir aussi nuisible? Par quoi remplacer cette norme impossible à atteindre? Voilà quelques-unes des questions auxquelles s'attaque cet article.
Par Jean Garneau, psychologue
Article paru dans la "Lettre du psy", Vol. 4, No 7, Août 2000

352
Les mythes amoureux: 3) La fidélité

Pour un grand nombre de couples, la fidélité représente une garantie de la qualité de leur relation amoureuse. Tant que les partenaires restent fidèles l’un à l’autre, ils considèrent que le couple est solide et que les différents entre eux ne sont que des contretemps normaux.
Par Jean Garneau, psychologue
Article paru dans la "Lettre du psy", Vol. 9, No 6, Juin 2005

340
Deuils et séparations

Même si elles peuvent paraître différentes, les expériences du deuil et de la séparation se ressemblent profondément. Les deux nous obligent à un renoncement qui touche nos besoins psychiques les plus importants. La "sagesse populaire" propose plusieurs façons de réagir à ces situations: se distraire, passer à autre chose, transformer la peine en agressivité, trouver quelqu'un pour nous consoler, etc.
Par Jean Garneau, psychologue
Article paru dans la "Lettre du psy", Vol. 3, No 8, Septembre 1999

329
Les relations sur internet

Les relations établies par courrier électronique sont souvent très intenses. Plusieurs y trouvent avec beaucoup de satisfaction une ouverture et une authenticité qu'ils rencontrent rarement dans leurs autres relations. Pourtant, lorsque vient le moment où on veut transformer ces relations "virtuelles" et relations "face à face", l'adaptation est toujours difficile et les échecs sont fréquents.
Par Jean Garneau, psychologue
Article paru dans la "Lettre du psy", Vol. 3, No 6, Juin 1999

316
Vivre heureux à deux

Comment pouvons-nous procéder pour obtenir que notre vie de couple soit heureuse? Faut-il nous en remettre au destin et compter sur notre bonne étoile ou prier avec ferveur dans l’espoir que les dieux assureront la réussite de notre vie amoureuse? Est-il possible de prendre en main une réalité aussi éthérée que l’amour?
Par Michelle Larivey, psychologue
Article paru dans la "Lettre du psy", Vol. 8, No 7, Août 2004 et No 8, Septembre 2004

379
Attendre un enfant et enrichir votre couple

Cette première partie portera sur les motivations d'être parents et certains mythes qui les accompagnent.

France Potvin abordera ensuite le vécu psychologique de la femme et de l'homme à chaque trimestre de la grossesse, incluant leurs peurs, leurs rêves et les étapes traversées par chacun d'eux.

Vous y trouverez également des réflexions et des exercices à mettre en pratique au sein de votre couple.
Par France Potvin, psychologue spécialisée en périnatalité
Article paru dans la "lettre du psy", Vol. 11, No 3, Septembre 2007

343

Psychothérapeutes reconnus

Nous sommes tous des professionnels de la santé mentale:

Psychologues,

Travailleuse sociale et

Sexologue

Nous sommes reconnus par la nouvelle loi 21, régit par l'Ordre des psychologues du Québec, ce qui nous permet de porter le titre de Psychothérapeute.